Traitement de l'eau

La complexité du traitement nécessaire à la production d'eau potable dépend fortement de la qualité des eaux brutes, c'est-à-dire du type de ressources (aquifères, nappes phréatiques, sources, eaux de surface, eaux saumâtres, eaux de mer) mais aussi du degré d'exposition de ces eaux à des pollutions potentielles.

Environ un tiers des eaux potables distribuées en Suisse n'a subi aucun traitement, le deuxième tiers nécessite un traitement en une seule étape (chloration, irradiation UV ou filtration) alors que le dernier tiers est issu de filières complexes, mettant en œuvre plusieurs des procédés unitaires suivants: coagulation, décantation, filtration, oxydation et adsorption.

Depuis une dizaine d'années, les technologies membranaires se sont imposées comme une alternative attrayante pour remplacer un ou plusieurs de ces traitements unitaires, offrant entre autre des avantages de performances, de réduction de coûts d'exploitation (consommations énergétiques et de réactifs) et de compacité. Les frais de renouvellement et les risques de colmatage irréversible ont été les freins initiaux à la pénétration rapide des membranes dans le domaine de l'eau potable.

Ces obstacles sont à présent levés et les technologies membranaires (ultrafiltration pour le traitement des eaux douces, osmose inverse pour l'adoucissement et le dessalement) assouvissent actuellement les besoins croissants de la population mondiale en eau potable.

Membratec SA
Technopôle 3
CH - 3960 Sierre
Switzerland

Tél.+41 (0)27 456 86 30